La tanière du Shaman

UWISHIN – parce que le chamanisme nous sortira de la crise

   nov 12

Où trouver de l’ayahuasca ?? Drôle de question ! Et belle réponse…

Ayahuasca Perou

Ayahuasca Perou

Comme je vous l’avais déjà raconté, je reçois régulièrement des personnes me demandant où trouver de l’ayahuasca. Je ne sais jamais vraiment quoi leur répondre et même parfois je ne répondais pas.

La question a été posée encore il n’y a pas longtemps sur le forum par Etienne dans ce post : ayahuasca et chalipanga
Mais cette fois la réponse de Nattahiti m’a scotché ! J’ai jamais fait mieux (ou aussi bien). D’abord merci Nattahiti, et surtout je me permets de reposter sa réponse pour que tout le monde en profite et je renverrai le lien à tous ceux qui me posent la question maintenant !


Question de Etienne : « Je vais en equateur en septembre prochain, est ce que quelqu’un sait ou aller pour trouver de l’ayahuasca ? »
Réponse de Nattahiti : « 
C’est une drôle de question… chercher/trouver de l’ayahuasca, ça ne veut rien dire à mon sens…

Au mieux, au cours de ton voyage, si tu es à l’écoute, tu auras la chance de rencontrer un “curandero” (ce que nous occidentaux, appelons chaman) qui te proposera de t’initier à l’ayahuasca au cours d’une cérémonie.

Laisses faire, lâches-prise et les choses se feront d’elle même si elles doivent se faire.

Il me semble que c’est à chacun de trouver son propre chemin et surtout: de sentir…sentir la personne, le lieu, le moment…

En tout cas, c’est ainsi que j’ai vécu mon initiation, cet été, dans la vallée sacrée au Pérou…

Ma route a croisé celle d’un “curandero”…u détour d’une rue, d’un magasin…alors que je ne cherchais rien et que je ne connaissais rien de tout ça (par contre, je suis très à l’écoute de mes ressentis et dans une recherche personnelle).

Ce fût une rencontre étonnante, un ressenti énèrgetique. Entre discussions et longs silences, j’ai senti que quelquechose se passait…dire quoi, comment…je n’en sais rien. Mais il s’est passé quelquechose. Il m’a expliqué tout un tas de choses, j’avais entrouvert une porte sur le monde du chamanisme…Quelle découverte!

J’ai poursuivi mon voyage, mais l’idée de revenir voir cet homme et d’accepter sa proposition de m’initier à ayahuasca lors d’une cerémonie est très vite devenue une évidence. Je ne pouvais plus partir du Pérou sans vivre ça…

Une semaine après, je revenais le voir…Je suis entrée dans un autre monde, un monde subtil. L’expérience a été extraordinaire au niveau des ressentis, des perceptions et de la connaissance de soi…et j’y pense encore souvent, même des mois après…

Je te souhaite une telle rencontre. Sois juste ouvert à ce qu’il se passe autour et à l’intérieur de toi…

Suerte!
« 


A bon entendeur !

Faites tourner !

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

7 Comments

  1. lila dit :

    Bonjour, j’ai lu avec beaucoup d’attention tes posts. Ou peut on rencontrer l’homme que tu décris. Connais tu son nom ? Je traverse une période très éprouvante depuis deux ans. Je vais mieux mais je veux me libérer totalement de tout ce qui obstrue mon esprit. Peux tu m’aider ?
    C’est urgent. Merci à toi

  2. nattahiti dit :

    Bonjour Lila,
    Je me garderais bien de te dire: « Vas ici ou là, vas voir cette personne, elle est top et ça sera bien pour toi… ». Toi seule, peux savoir ce dont tu as besoin.
    Ce qui vaut pour moi, ne vaut pas forcément pour toi ou pour un autre.
    Si tu veux rencontrer un chaman…au Pérou ou ailleurs…pars, branches-toi dans un monde culturel, observes, écoutes, sens, immerges-toi, parles, sois présente, médites…Et, les portes s’ouvriront, c’est sûr. Et si elles ne s’ouvrent pas, comprends-y un enseignement et acceptes-le (c’est que ça n’est pas le moment, que tu n’es pas prête car peut-être trop bloquée dans tes peurs…que sais-je?)
    Moi je pense qu’il faut lâcher-prise avec ce besoin permanent de tout contrôler, savoir…Je sais combien c’est difficile, mais il faut essayer de se mettre dans les vibrations du coeur et non pas du mental…c’est ça aussi la porte d’entrée dans le chamanisme me semble-t-il.
    Fais-toi confiance et fais plus confiance à ta voix du coeur, qu’à tous les conseils que chacun pourra te donner. Cette voix du coeur, elle se trompe rarement…
    D’autre part, il ne faut pas croire que la prise d’ayahuasca lors de cérémonies est un truc magique qui va te « libérer de tout ce qui obstrue ton esprit » d’un coup de baguette…ça va t’ouvrir des portes, ça va t’aider à poursuivre ton cheminement, à te connaître mieux, à comprendre et à changer des choses…
    Quand tu parles d’urgence…J’ai envie de sourire…saches que la patience sera ta plus grande arme, elle te permet d’observer, de ressentir, d’être plus présente…
    Je sais qu’au fond cette réponse ne te conviendra pas car tu attends un nom, une adresse, quelquechose de concret…mais cette réponse, à mon sens, t’aidera bien plus qu’une adresse.
    Et si tu réussis à faire « ta rencontre », ça sera « waoh »…
    Bonne réflèxion et bon cheminement à toi.
    Amicalement

  3. dumont david dit :

    -’-'-’-

  4. Mathieu roux dit :

    Bonjour j’ai bien compris que vous vouliez faire comprendre que chaque chose arrive en son temps que le moment ou on doit vivre ce moment unique arrivera en temps et en heure sa fait trois ans que j’attends. Donc ce que je veus savoir c’est ou allez ? Dans quel village ou ville ou tribu? Je ne veux pas le nom d’un chaman mais d’un lieu ou on peu en rencontrer sans se soucier si il est reellement un chaman ou pas? je voudrais faire cette expérience correctement car depuis mon jeune âge je ne souhaite qu’une chose c mieux me connaitre savoir qui je suis au fond de moi. Mais surtout je ne voudrais pas tomber sur un charlatan car ma compagne veu se joindre avec moi a aucun moment je voudrais lui faire courir un quelconque problème et l’ayahuasca n’est pas un jeux . S’il vous plais pourriez vous me répondre sur mon Email ([email protected]) mille fois un grand merci .

  5. Flo dit :

    Nattahiti (et certainement n’est-ce pas ton prénom mais si c’est ainsi que tu te présentes, c’est donc ainsi qu’il est bon de te nommer),

    Je ne sais si ce message te parviendra car il y a déjà bien des années que tu as laissé ces mots sur cette page.. Pourtant, la vie me conduit vers toi aujourd’hui et je ne sais pour quelle raison il me semble juste de t’écrire en ce jour.

    Pour ma part, je me rapproche en de nombreux points de cette essence de pensée et de senti qui semble t’habiter. C’est pourquoi, je me permets de te demander si tu sais où se trouve le petit village de Viciente (non pas san vicente de canete près de Lima) ? S’il n’existe aucun nom correspondant, j’en ferai aussi bon usage mais j’étais curieuse de savoir vers quelle zone péruvienne pourrais-je trouver un lieu vert, naturel, peu touristique (hors mis la forêt elle-même bien sûr), un lieu de recueillement naturel.. Si tu as pu rencontrer un tel lieu, je serai heureuse d’en faire mon point de départ vers ce beau voyage qui m’attend ..

    Je te souhaite d’avoir grandi depuis et trouver toujours une belle lumière sur ton chemin de vie. Je t’envoie des sourires peu importe qu’ils te parviennent ou non par ce biais, je sais qu’ils te parviendront autrement !!

    Si tu me trouves : [email protected]
    Je me prénomme Florence

    Suerte !
    Flo

  6. illapa dit :

    En Amazonie, tout le monde en a dans sa finca

  7. engelhard dit :

    salut,
    je voulais me présenter, car j’ai fait une expérience… dououreuse dans un certain sens, et pourtant que je suis content d’avoir vécu.

    j’ai 33 ans maintenant…
    et a 19 ans, alors que je vivais a Genève, en plein centre de la ville.
    j’ai dégusté !!! j’ai pris pres de 1,5 L de payot (cactus), sans avoir connaissance de cause, ni personne autour de moi, ni chaman, ni connaisseur…
    cette expérience ma tous couté, j’en ai perdu tous sens « normal » avec la réalité..
    mon travail, mon lieu de vie, ainsi qu’un enfant, ma futur fiancer, et mes études…
    m’ont été arracher par cette expérience, qui m’a plonger à travers une trance presque permanente de près de 4 ans.

    - puis du coup, le cerveau comportant une glande qui secrète une substance naturellement semblable à la drogue. c’est mise a disfonctionnée, me procurant des retour d’état, à des rythmes tres fréquent.

    penant pres de 10 ans, j’ ai lutté, pour revenir à la réalité.. sans jamais pouvoir, parce que cette expérience est tres forte.

    depuis quelque années seulement j’ai réussit, grâce à des rencontres….
    a comprendre ce qui c’est passé, et a reprendre le dessus.
    cependant : en en ayant souffert énormément, et en ayant passé mise souffrance.

    [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>