La tanière du Shaman

UWISHIN – parce que le chamanisme nous sortira de la crise

   août 16

Exemple de rêve chamanique d’un non-initié

On me parle beaucoup de rêves chamaniques pratiqués par des non-initiés. Est-ce qu’on parle de rêves, de prémonition, d’apparentés à des NDE, impossible à dire, on ne peut se référer qu’au cas par cas. Toujours est-il que cela reste particulièrement intéressant. J’ai lu sur un site récemment un exemple de rêve chamanique raconté par

jeremy taylor

jeremy taylor

Jeremy Taylor (cf. Where people fly and water runs uphill, Warner Books – un livre écrit sur les limites du conscient et surtout les rêves, sujet auquel il a consacré ensuite une partie de sa vie (en étudiant plus de 100 000 rêves de personnes des 4 coins du monde). Il fit ce rêve alors qu’il travaillait comme thérapeute auprès de jeunes autistes et schizophrènes :


« Je me retrouve flottant dans un espace flou et gris. Eric, un des jeunes les plus perturbés et les plus violents, apparaît devant moi, riant en roulant les yeux comme quelqu’un de fou. Je le regarde pendant un long moment, puis je commence à voir son aura. Il est d’une drôle de couleur rose et il s’étend autour de lui jusqu’à une distance d’environ 20 pouces. L’aura ondule lentement et change de forme, comme un nuage de gaz. Je remarque qu’il y a d’étranges piquants noirs tout autour de lui. Ils ont à peu près un pied de long et un demi pouce d’épaisseur à leur base, là où ils sont attachés à son corps. Je me sens terriblement fatigué, j’ai envie de dormir. Comme je combat ma fatigue, je me dis qu’il serait absurde de dormir puisque je dors déjà. Je réalise alors que je suis en train de rêver.
Maintenant je regarde Eric plus attentivement. S’agit-il d’une projection de moi-même, d’un aspect de moi ? C’est ce que je pense, mais j’ai pourtant le sentiment qu’il y a plus que cela. Mon épuisement augmente, et mon esprit est confus et lent. Pourquoi mon rêve m’offre-t-il cette image d’Éric couvert de piquants ? Quel est le sens thérapeutique de ce rêve ?
Je réalise que peu importe le sens du rêve, ces piquants ne devraient pas être là. Alors je me dis que quoiqu’ils représentent, je devrais les enlever. Je me déplace vers Eric et je lui dis télépathiquement que je vais « déraciner » les piquants de son aura. Je commence donc à arracher, déraciner les piquants avec mes mains, et déraciner est le terme exact car si je ne fais que les casser j’ai le sentiment qu’ils repousseront . Il faut donc les déraciner pour s’en débarasser.
Je viens à bout d’enlever tous les piquants, et je ressens un immense soulagement. Alors je m’éloigne d’Éric et je quitte le rêve. »

Le lendemain matin, alors qu’il n’avait raconté ce rêve à personne, J.T croise Eric qui bondit vers lui, très fâché, et lui crie : « Tu m’as volé quelque chose la nuit dernière ! » J.T lui répond que la nuit dernière il dormait dans son lit, mais l’autre insiste : « Tu as enlevé quelque chose de moi ! Rends-le moi ! »
J.T lui demanda de quoi il s’agissait. Eric ne pouvait répondre. Alors J.T lui demanda comment il se sentait. Surpris, Eric répondit qu’il se sentait bien. Alors J.T lui dit : « Voilà qui est plutôt inhabituel, n’est-ce pas ? Peut-être que tu ne veux pas vraiment ravoir ce que tu as perdu la nuit dernière ? » Ils se regardèrent un long moment, puis Eric acquiesca.


Bien sûr libre à chacun de croire ce qu’il a envie de croire, mais même si rien de non conventionnel ne s’est passé, la vision partagée, les ondes échangée, peuvent avoir ce genre de bénéfices.


Vous pouvez raconter vos rêves chamaniques sur le forum.


Pour ceux qui veulent aller plus loin dans ce que raconte Jeremy Taylor (étude des rêves), voici une mise en bouche, une interview à laquelle il a répondu :

Jermy Taylor (JT) : Je pense que la meilleure métaphore sur le rêve qu’on ait aujourd’hui vient du folklore : c’est le Miroir Magique qui ne ment jamais. Et que ce n’est pas un hasard si la méchante reine regarde le Miroir Magique tous les matins. Car si vous reportez à l’après-midi le fait de vous souvenir de vos rêves, le Miroir s’embue et vous ne pouvez pas le voir. Le Miroir Magique ne ment jamais. Il vous donne des images métaphoriques et symboliques de qui vous êtes réellement, de ce que vous faites réellement et de vers où votre vie va réellement. Contrairement à vos opinions sur tous ces sujets quand vous êtes éveillés. Je crois que les rêves viennent pour contribuer à notre santé et notre complétude et qu’ils parlent un langage universel. Puisque le langage des symboles et des métaphores, qui est celui des rêves, est universel, cela démontre que la santé et la complétude qu’ils servent sont aussi transpersonnelles. Cela montre que les rêves viennent pour servir la santé et la complétude non seulement du rêveur individuel, mais aussi pour servir la santé et la complétude de toutes les espèces.
Je pense que la meilleure métaphore sur le rêve qu’on ait aujourd’hui vient du folklore : c’est le Miroir Magique qui ne ment jamais. Et que ce n’est pas un hasard si la méchante reine regarde le Miroir Magique tous les matins. Car si vous reportez à l’après-midi le fait de vous souvenir de vos rêves, le Miroir s’embue et vous ne pouvez pas le voir. Le Miroir Magique ne ment jamais. Il vous donne des images métaphoriques et symboliques de qui vous êtes réellement, de ce que vous faites réellement et de vers où votre vie va réellement. Contrairement à vos opinions sur tous ces sujets quand vous êtes éveillés. Je crois que les rêves viennent pour contribuer à notre santé et notre complétude et qu’ils parlent un langage universel. Puisque le langage des symboles et des métaphores, qui est celui des rêves, est universel, cela démontre que la santé et la complétude qu’ils servent sont aussi transpersonnelles. Cela montre que les rêves viennent pour servir la santé et la complétude non seulement du rêveur individuel, mais aussi pour servir la santé et la complétude de toutes les espèces.
Journaliste : Lorsque vous dites « universel », voulez-vous dire que les mêmes symboles sont utilisés par différentes civilisations ?
JT : Oui, le même symbole est utilisé essentiellement de la même façon.
Journaliste : Sont-ils aussi utilisés de la même manière en état éveillé ?
JT : Je crois que oui. C’est une question bien trop importante pour prendre tout le monde au mot, mais depuis des années que j’étudie cette question, je commence à être convaincu que c’est vrai. Il existe évidemment des différences culturelles et autres dans la manière dont les symboles sont utilisés. Toutefois, en dessous de ces niveaux de différences, je perçois des résonances universelles à ces symboles.
Journaliste : Lorsque vous vous référez à votre expérience, cela représente quelques années.
JT : Oui, je fais ce travail en tant que professionnel depuis plus de 33 ans et j’ai travaillé en profondeur sur plus de 100 000 rêves pendant ces 33 ans. Je n’ai pas rencontré un seul rêve qui ne m’a pas convaincu qu’il était au service de la santé et de la complétude.: Lorsque vous dites « universel », voulez-vous dire que les mêmes symboles sont utilisés par différentes civilisations ?
JT : Oui, le même symbole est utilisé essentiellement de la même façon.
Journaliste : Sont-ils aussi utilisés de la même manière en état éveillé ?
JT : Je crois que oui. C’est une question bien trop importante pour prendre tout le monde au mot, mais depuis des années que j’étudie cette question, je commence à être convaincu que c’est vrai. Il existe évidemment des différences culturelles et autres dans la manière dont les symboles sont utilisés. Toutefois, en dessous de ces niveaux de différences, je perçois des résonances universelles à ces symboles.
Journaliste : Lorsque vous vous référez à votre expérience, cela représente quelques années.
JT : Oui, je fais ce travail en tant que professionnel depuis plus de 33 ans et j’ai travaillé en profondeur sur plus de 100 000 rêves pendant ces 33 ans. Je n’ai pas rencontré un seul rêve qui ne m’a pas convaincu qu’il était au service de la santé et de la complétude.

Faites tourner !

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

One Comment

  1. Théodore dit :

    Oui, je suis convaincue en effet de la résonance universelle des symboles oniriques et de la fonction bienveillante à notre égard mais aussi des animaux, du rêve.
    Denise Théodore, onirologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>